Idee cadeau originale pour la  Fetes des meres, fetes des mamans

Le printemps est déjà bien installé, tous les signes sont là : balcons et parterres fleuris, bouquets de muguet, tenues plus légères, doux rayons de soleil, le plaisir du retour des repas sur la terrasse  et des soirées qui s’étirent en douceur. Comme chaque année à cette époque, la même question vous revient, quel cadeau choisir pour la prochaine Fête des Mères ?

 

Pourquoi ne pas essayer d'innover cette année en lui offrant plutôt du temps de qualité et une expérience authentique à partager ?

Découvrez notre sélection de carte cadeaux qui va vous surprendre.

  • éventuellement c'est personnalisé, je peux même faire un bon cadeau sur mesure,  possibilité de prendre le chien en cabane .

  • c'est original, mieux qu'une box impersonnelle

  • c'est simple et je pense que ça plaira à papa aussi

  • ça n'encombre pas les placards !

  • ça lui rappellera nos vacances !

  • c'est à partager avec vous ou vos enfants !

  • Dormir dans eco camping Nature c'est original !

Commander en ligne un bon cadeau parmi notre sélection ou demander un bon cadeau sur mesure de la Clairière du Verbamont

bonne fete maman.jpg

 Depuis quand et pourquoi dédions-nous un jour à nos mamans ?

Dès l’Antiquité, les mères étaient à déjà  l’honneur. Mais d’une autre façon : chez les Grecs, c’était la mère des dieux, Rhéa, que l’on fêtait. Les Romains, au Ve siècle avant J.C., rendaient hommage aux femmes et aux mères. Cette fête portait le nom des « Matraliae » et célébrait Mater Matuta, la déesse de l’aube et de l’enfantement. Elle avait lieu le 11 juin, au moment où l’on se rapproche du solstice d’été.

Cette tradition ne réapparaît qu’au XVIe siècle, en Angleterre. Les Anglais instituent alors le « mothering Sunday » : le dimanche des mères. Cette fois, il s’agit de donner le droit aux domestiques des grandes familles anglaises d’avoir un jour de repos afin de se retrouver en famille.

Ce n’est qu’au XIXe siècle que la fête voit le jour en France. En 1806, Napoléon Bonaparte évoque la création d’une fête des mères officielle, que l’on célébrerait au printemps. Mais l’idée tarde à se mettre en place. En 1897, l’Alliance nationale contre la dépopulation lance une autre idée : une fête des enfants, afin de mettre en avant l’importance de la fécondité et de mettre à l’honneur la famille.

C’est à l’Union Fraternelle des Pères de Famille Méritants d’Artas que l’on doit pourtant la toute première célébration des mères. Le 10 juin 1906, l’Isère décide alors de récompenser les mamans les plus méritantes, le tout dans une véritable ambiance de fête, comme l’attestent les défilés dans les rues très bien décorées. Plus tard, le 16 juin 1918, le colonel de la Croix-Laval va instaurer la première « Journée des mères » officielle, à Lyon. C’est le début.

Le 25 mai 1941, le Maréchal Pétain institue définitivement la « journée nationale des mères« . Après la 2nde guerre mondiale, le 24 mai 1950, le président de la République V. Auriol promulgue un texte de loi instituant la fête des mères. Elle est alors définitivement fixée au dernier dimanche de mai. Si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, la Fête des Mères a lieu le premier dimanche de juin.

Cette loi dispose que : « La République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d’une journée consacrée à la célébration de la ‘Fête des mères’, organisée par le ministre chargé de la Santé. » Aujourd’hui, la tradition veut également, dans certaines familles, que les mères reçoivent un cadeau ce jour-là.